Réflexion sur la situation de catastrophe sanitaire liée au covid-19

Dans son livre «  Des quoi Sarkozy est-il le nom ? », sorti en 2007, Alain Badiou nous interrogeait sur le sens que l’on doit donner à la politique . Il nous mettait en garde contre la politique pratiquée qu’il jugeait moralisatrice, séductrice et culpabilisatrice. Il nous interpellait sur le monde dans lequel nous désirions vivre . Pour lui, en abandonnant, l’hypothèse communiste, le monde se résignait à l’économie de marché, à la démocratie uniquement parlementaire et à des inégalités de plus en plus importantes.

En 2020, ces paroles résonnent tellement et se calquent sur la politique néo-libérale de Macron et compagnie. Au nom du modernisme, nous avons tous succombé à l’économie de marché. Cette économie qui gère tout à court terme et à flux tendu, est aujourd’hui décriée, entre autre, par ceux qui la soutenaient . Et ceci au regard de la catastrophe sanitaire mondiale.

Car cette soudaine prise de conscience de l’importance d’un service public hospitalier solide, vient du fait que ce virus touche tout le monde . Peut-on considérer que cette prise de conscience amènera les gens à comprendre enfin que notre santé dépend de la santé de tous ? Prendra-t-on conscience que l’argent public n’est jamais dilapidé mais investi pour nous soigner, que le soin doit avoir nécessairement plus d’importance que l’économie et que la vie des gens ne doit plus être une valeur marchande ?

Espérons que cette prise de conscience tardive, nous amènera à une réflexion sur l’après. Que nous nous questionnerons sur le monde dans lequel nous voudrions vivre et surtout que nous continuerons à nous demander «  De quoi Macron est-il le nom ? » pour en finir avec ce modèle économique libéral et individualiste.

Il nous faudra nous réapproprier l’espace public pour réinventer une démocratie et peut-être revoir l’hypothèse communiste. Il faudra avoir conscience que tous les systèmes ont leurs travers. Tachons de trouver celui qui nous permettra de survivre en étant plus humain.

Agnès Desanlis, le 30/03/2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s